Un café-laverie a ouvert ses portes à Aytré

© Ville d'Aytré - Émilie Chaix

À deux pas du stade de rugby, un nouveau concept de café-laverie, Le Jus de Chaussette, a ouvert ses portes le 7 novembre dernier. Un véritable lieu de vie qui sent bon la lessive.

Pendant que les tambours de Colette, Bertha, Léon et Gabin tournent à plein régime, Marine Blanalt plie soigneusement le linge qui sort du sèche-linge. Tout juste ouverte, la laverie a déjà du pain sur la planche. Dans le petit local qui jouxte la salle de restauration, bat le cœur de cette nouvelle laverie aytrésienne. L es 5 machines et 3 sèche-linges se sont tous vus attribuer un nom « par notre communauté », souligne la pétillante Charline Guillaud. Ancienne commerciale dans les assurances, c’est elle qui a eu cette singulière idée. « J’avais envie d’un projet à moi et lors d’un séjour en Belgique, en septembre 2020, j’ai découvert le concept de café-laverie », explique la trentenaire qui s’est entourée de son amie, Marine.

Co-working

Les deux entrepreneuses ambitionnaient aussi de « créer un lieu de vie. On n’est même pas obligé d’avoir du linge à laver pour venir », rétorquent-elles. Effectivement, la salle de restauration avec sa décoration moderne et accueillante est dédiée au co-working ou juste pour prendre du temps à soi. Les professionnels peuvent également privatiser le lieu pour des congrès, séminaires ou réunions de travail.

Café et restauration rapide

Encas sucrés, plats salés, salades, snackings, boissons chaudes ou encore kombucha, le Jus de Chaussette propose des formules au choix :

  • En semaine : street-food & formule classique
  • Pour les afterworks : des offres adaptées
  • Et un large choix de boissons et bières artisanales

Une offre de petite restauration qualitative, saine, riche en goût et 100% maison et de saison

Événementiel

Braderies, soirées dansantes, ateliers gourmands, créatifs ou encore cocooning, l’équipe vous réserve chaque mois un programme détonnant.

Article complet à retrouver dans votre magazine Contacts n°240 | Janvier-février 2023, à feuilleter ici.